Briser les 90 m me mettra dans la liste des meilleurs lanceurs du monde, déclare Neeraj Chopra

Une médaille d’or olympique déjà en poche, le lanceur de javelot indien Neeraj Chopra a les yeux rivés sur le franchissement de la barre des 90 m, ce qui, selon lui, lui permettra d’entrer dans la liste des meilleurs lanceurs du monde. Neeraj, qui a décroché l’or historique avec un lancer de 87,58 m lors de sa deuxième tentative aux Jeux olympiques de Tokyo, lorgne le 90 m tant convoité depuis un certain temps déjà. Son record personnel est de 88,07 m. « La médaille est une chose, la distance en est une autre. Franchir la barre des 90 m me mettra dans la liste des meilleurs lanceurs du monde », a déclaré Neeraj lors d’une interaction avec les médias virtuels.

« J’en suis proche et je peux toucher le but bientôt, mais je n’y pense pas trop. Mais il n’y a aucune pression sur moi pour que si je n’atteigne pas la marque, alors ‘gadbad ho jaega’. Le joueur de 24 ans est convaincu que la marque est proche et certains ajustements dans sa technique l’aideront à atteindre son objectif.

« L’écart est d’environ 2 m. Ce n’est pas trop moins aussi mais je ne pense pas que ce soit impossible car mon entraînement est bon. Je n’y pense pas beaucoup mais c’est une barrière que j’aimerais franchir cette année.

« Pas de changements majeurs dans ma technique, je vais devoir améliorer ce que je fais déjà. Je chercherai également à travailler sur la force explosive, la force de base et la vitesse car ces facteurs s’additionneront et la distance sera couverte », a-t-il ajouté.

Neeraj, qui avait mis fin aux 100 ans d’attente de l’Inde pour une médaille d’athlétisme aux Jeux olympiques, a révélé qu’il avait pris plus de 10 kg après les Jeux de Tokyo.

« J’ai mangé tout ce que je voulais après mon retour des Jeux olympiques, je ne me suis pas retenu parce que je contrôlais depuis si longtemps. J’avais pris près de 12-13 kg.

Neeraj avait décidé de mettre fin à sa saison 2021 après les Jeux olympiques, mais après avoir repris l’entraînement à Chula Vista, aux États-Unis, le médaillé d’or du Commonwealth 2018 est revenu à son poids hors saison, mais ce n’était pas une tâche facile.

«Je m’entraîne depuis environ 22 jours maintenant et j’ai perdu 5,5 kg jusqu’à présent et maintenant mon poids est proche du poids hors saison.

«Les premiers jours d’entraînement ont été difficiles, mon corps me faisait mal et les entraînements étaient très difficiles. J’ai dû faire beaucoup d’efforts. J’étais toujours fatigué physiquement mais j’ai poussé malgré mon épuisement. Je m’entraîne dur maintenant pour pouvoir bientôt m’entraîner au javelot. Neeraj, également champion du monde junior, se prépare maintenant pour un calendrier 2022 chargé qui comprend les Jeux du Commonwealth et d’Asie, le Championnat du monde et la Diamond League. Il est bien conscient que la concurrence sera rude.

« Il y a beaucoup d’athlètes qui ont déjà lancé au-dessus de 90 m. Des athlètes des juniors (Mondiaux) sont également là comme Anderson Peters de Grenade. Il est également proche de 90m.

« Johannes Vetter fait une bonne performance. Donc, les compétitions seront très dures. Nous verrons quand la saison commencera ce qui se passera. » Interrogé sur les changements qui peuvent être apportés au système sportif indien pour l’améliorer, Neeraj a déclaré que l’exposition internationale est un must pour les athlètes d’élite qui se portent bien et aussi pour ceux qui montent.

«Je pense que les athlètes de niveau élite devraient avoir plus de compétitions et en particulier des compétitions internationales. À l’heure actuelle, seuls les meilleurs athlètes les obtiennent.

« Mais je pense que les futurs athlètes devraient également avoir une exposition internationale, l’expérience de jouer parmi les meilleurs athlètes. Une fois qu’ils auront joué avec eux, ils pourront penser à ce niveau, ils seront motivés après avoir regardé leurs concurrents. » Pour promouvoir le lancer du javelot chez les enfants, Neeraj estime qu’il est impératif qu’un coach pour l’orientation et l’équipement soit mis à disposition.

Promu

«Pour les enfants qui arrivent maintenant, les installations devraient être augmentées sur des terrains normaux. Des javelots devraient être fournis car c’est un équipement coûteux et un entraîneur pour l’orientation. Je pense que cela changera beaucoup de choses à l’avenir. »

(Cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest