Blessure Scare alors que Novak Djokovic joue à travers la douleur à Adélaïde


Le numéro un mondial Novak Djokovic n’a disputé qu’un seul des deux sets prévus lors de son match d’ouverture de la saison vendredi alors qu’il se débat avec une vilaine ampoule sur sa main de raquette avant l’Open d’Australie. Le vainqueur à 17 reprises du Grand Chelem n’a pas participé au premier set contre le jeune italien Jannik Sinner lors d’une exposition à Adélaïde, quelques heures à peine après être sorti de deux semaines de quarantaine, avec son compatriote Serbe Filip Krajinovic à sa place. Mais avec une foule presque pleine à Memorial Drive, Djokovic a déclaré qu’il ne pouvait pas rester à l’écart et est venu sur le terrain pour le deuxième set, avec d’énormes rugissements.

« Je suis désolé de ne pas avoir marché sur le terrain depuis le début. J’ai dû faire un traitement avec mon kiné et je ne me sentais pas au mieux ces derniers jours », a déclaré le champion en titre de l’Open d’Australie après sa victoire. son set 6-3.

«Je ne savais pas comment j’allais réagir, mais je voulais jouer, je voulais sortir ici.

« Merci beaucoup d’avoir fait de notre journée et de notre année. Nous n’avons pas joué devant une si grande foule en 12 mois, c’est donc quelque chose de très spécial », at-il ajouté.

Des images télévisées ont montré une ampoule brute sur la paume de sa main droite, là où il saisit sa raquette. Djokovic a dit que c’était douloureux, même si cela ne semblait pas gêner son tir.

« Ce n’est pas facile, mais cela fait partie de ce que nous faisons. Nous sommes des athlètes professionnels, nous apprenons au fil des ans à jouer avec la douleur. C’est juste une question de savoir si la douleur est supportable ou non », a-t-il déclaré.

« Donc, évidemment, après un bloc d’entraînement difficile et avoir la Coupe ATP et l’Open d’Australie au coin de la rue, vous ne voulez pas trop risquer.

« Mais l’émotion était si forte en moi de sortir sur le court aujourd’hui, voyant des tribunes presque pleines, je devais juste jouer. C’est tout, je devais jouer. »

Promu

Serena Williams jouera Naomi Osaka plus tard avant que Rafael Nadal n’affronte Dominic Thiem lors de la séance du soir, puis le numéro un mondial Ashleigh Barty affrontera Simona Halep, deuxième.

Ils purgent tous une quarantaine obligatoire de 14 jours à Adélaïde, avec vendredi leur premier goût de liberté, bien qu’ils aient été autorisés à l’extérieur pour pratiquer cinq heures par jour.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest