Bernard Tomic dépouillé de 45 000 livres du prix de Wimbledon pour son tanking

L'Australien Bernard Tomic a été privé jeudi de son prix total de 45 000 £ (56 600 $) à Wimbledon pour son match de premier tour terminé en 58 minutes, ont annoncé des responsables. Le controversé Tomic, accusé de n'avoir pas essayé auparavant dans sa carrière, a perdu mardi 6-2, 6-1, 6-4 contre le Français Jo-Wifried Tsonga. "L'arbitre est d'avis que les performances de Bernard Tomic lors de son match de premier tour contre Jo-Wilfried Tsonga ne répondaient pas aux normes professionnelles requises", a déclaré le All England Club dans une déclaration.

"Par conséquent, il a été condamné à une amende d'un montant maximal de 45 000 livres, qui sera déduit de l'argent du prix."

Le match au meilleur des cinq sets contre Tsonga était le plus court du tournoi et le deuxième le plus rapide au total après la victoire de 48 minutes d'Elise Mertens sur Fiona Ferro dans l'épreuve des trois femmes.

"Je pense avoir joué du mieux que je pouvais. C'est juste que j'ai joué terrible", a déclaré le numéro 96 mondial, Tomic, qui faisait partie du top 20 en 2011 lorsqu'il s'est rendu en quart de finale à Wimbledon.

Depuis lors, il a souvent été surnommé "Tomic le moteur du char" par un média australien critique.

Quand on lui a demandé s'il était satisfait des efforts qu'il déployait sur le terrain de Wimbledon, il a déclaré: "La question suivante, s'il vous plaît."

Tomic a déjà eu tort des autorités de Wimbledon.

Il y a deux ans, il a été condamné à une amende après avoir avoué avoir simulé une blessure et s'était plaint de s'être ennuyé lors de la défaite face à l'Allemagne, Mischa Zverev.

Son sponsor, Raquet, l'a laissé tomber en tant que client.

Aux Open de France de cette année, Tomic a perdu face à Taylor Fritz au premier tour en moins de 88 minutes.

Tomic n'a jamais été loin de la controverse.

Plus tôt cette année, le responsable de Tennis Australia Craig Tiley a qualifié Tomic de "mauvais pour la culture du tennis australien".

En 2015, il a été arrêté à Miami après une soirée dans un penthouse tard dans la nuit. En 2018, il s'est vanté de ses revenus.

"Je compte juste l'argent, c'est tout ce que je fais. Je compte mes millions", a-t-il déclaré après avoir échoué à se qualifier à l'Australian Open.

À l'US Open en 2017, il a déclaré aux journalistes: "Je ne suis pas la personne la plus intelligente du monde".

Tomic n'est pas le premier joueur à se voir imposer une amende pour manque prétendu d'effort au cours des dernières semaines.

L'Américaine Anna Tatishvili a été privée de ses gains du premier tour à Roland Garros pour "ne pas jouer à un niveau professionnel".

Elle a perdu face à la Grèce 33e, Maria Sakkari, 6-0, 6-1 en 55 minutes, seulement trois minutes de moins que Tomic qui avait joué un set de plus.

Tatishvili était revenu à la compétition après une absence de 31 mois en raison d’une blessure grave à la cheville et de multiples chirurgies.

Elle fait appel de la décision, affirmant qu'elle est victime de discrimination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest