Behdad Salimikordasiabi termine les jeux asiatiques d'haltérophilie

Behdad Salimikordasiabi n'est devenu que le troisième haltérophile de l'histoire à compléter un tour du chapeau de médailles d'or aux Jeux asiatiques lundi après avoir vaincu le tricheur dopant Saeid Alihosseini dans une bataille des géants iraniens. Salimikordasiabi, qui a remporté l'or aux Championnats de Guangzhou 2010 et Incheon 2014, a affronté son compatriote Alihosseini en levant pour soulever, alors qu'il transformait la compétition des super lourds (+ 105 kg) en une course à deux chevaux. Le super-poids lourd sud-coréen Kim Tae-Hyun a remporté l'or en 1990, 1994 et 1998 et le grand iranien Mohammad Nassiri a remporté les catégories poids légers en 1966, 1970 et 1974.

"Je suis tellement heureux qu'après Mohammad Nassiri, je ne suis que le deuxième homme iranien à remporter trois médailles d'or aux Jeux asiatiques", a-t-il déclaré à l'AFP après avoir remporté un total de 461 kg.

La paire n’a pas pu être séparée après l’ouverture des deux équipes avec un poids de 208 kg, mais c’est Salimikordasiabi qui a triomphé avec son nettoyage final et son jerk de 253 kg, enlevant ses chaussures et sa ceinture et se mettant à genoux pour embrasser la scène en remerciement.

Alihosseini a remporté la controverse avec une médaille d'argent devant Salimikordasiabi aux championnats du monde 2017 à Anaheim, sa première compétition après son retour d'une interdiction de dopage de huit ans.

Le champion olympique de 2012, Salimikordasiabi, a révélé qu'il avait été blessé à la jambe et qu'il avait dû être opéré après les championnats du monde de l'an dernier.

"Après mon opération, j'ai très mal au cœur", a-t-il déclaré en montrant son genou gauche.

"Cela a été très difficile de m'entraîner. Je ne sais pas comment j'ai gagné. J'étais déterminé à faire de mon mieux. C'est pourquoi j'ai rendu grâce à Dieu."

Alihosseini a échoué lors de sa dernière tentative à 254 kg lundi et a dû se contenter de l'argent sur 456 kg.

Alihosseini a été interdit à vie de l'haltérophilie pour des tests positifs répétés pour les stéroïdes anabolisants. Il a été renvoyé en 2017 lorsque sa suspension a été modifiée à 12 ans, puis à huit ans.

Rustam Djangabaev, d'Ouzbékistan, quatrième des championnats du monde de l'année dernière, a été qualifié pour le bronze après un meilleur nettoyage à vie et un jerk de 252 kg l'a amené à 455 kg, à seulement 1 kg d'Alihosseini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest