BCCI reporte la conférence téléphonique avec les propriétaires de franchises pour discuter de l'IPL 2020 au milieu d'une pandémie de coronavirus

Déjà suspendue jusqu'au 15 avril, l'incertitude entourant l'IPL de cette année a augmenté mardi, la BCCI reportant une conférence téléphonique prévue avec les propriétaires de franchises qui devait discuter d'une voie à suivre dans le cadre de la pandémie de COVID-19. La ligue fastueuse du T20 envisage une annulation possible en raison de l'épidémie mortelle, qui a fait plus de 16 000 morts dans le monde. L'Inde, qui a signalé jusqu'à présent plus de 400 cas et neuf décès, est bloquée jusqu'au 31 mars pour contenir la pandémie. "… l'humanité d'abord, tout le reste vient en second. La situation ne s'est pas améliorée, il est donc inutile d'en parler. Si l'IPL ne se produit pas, que ce soit", a déclaré Ness Wadia, co-propriétaire de Kings XI Punjab.

"Il ne sert à rien de discuter de quoi que ce soit à ce stade. Tout le pays est bloqué. Nous devons traiter des questions beaucoup plus importantes que IPL", a ajouté un autre responsable de la franchise, qui n'a pas souhaité être nommé.

La ligue composée de huit équipes, qui comptait des stars, devait initialement débuter le 29 mars à Mumbai, mais devrait être annulée compte tenu de la crise actuelle.

"Je ne peux même pas penser à l'IPL à ce stade. Il est hors de propos avec tout le reste. La seule chose qui est pertinente est dans ce que nous vivons et c'est une situation de la troisième guerre mondiale où nous nous battons pour aider afin beaucoup de gens ", a déclaré Wadia.

"Le gouvernement a pris des mesures décisives. Nous critiquons souvent le gouvernement, mais pour les mesures proactives qu'il a prises, nous devons les applaudir. Un pays aussi grand que l'Inde a suspendu tous ses vols. C'est une étape très massive et positive", a-t-il ajouté.

Cependant, la BCCI reporte l'annonce en espérant contre tout espoir que les choses s'améliorent.

"Si les Jeux olympiques peuvent être reportés d'un an, IPL est une entité beaucoup plus petite à cet égard. Elle devient de plus en plus difficile à organiser. À ce stade, le gouvernement ne songe même pas à autoriser les visas étrangers", a déclaré un responsable de la BCCI. m'a dit.

Actuellement, chaque partie prenante examine les moyens de limiter les dommages financiers avec les compagnies d'assurance ainsi qu'avec les diffuseurs. La BCCI avait, plus tôt ce mois-ci, suspendu la ligue jusqu'au 15 avril après que le gouvernement eut annulé tous les visas, à l'exception de quelques catégories comme diplomatique et d'emploi, jusqu'au 15 avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest