AUS vs IND: Mohammed Siraj a établi une nouvelle norme pour dénoncer les abus racistes, déclare Nathan Lyon


L’entraîneur indien Mohammed Siraj a établi une nouvelle norme pour dénoncer le mauvais comportement de la foule, a déclaré mercredi le meilleur joueur australien Nathan Lyon, décrivant le cricket comme un sport pour tous sans place pour le racisme ou les abus de quelque forme que ce soit. L’équipe indienne avait déposé une plainte officielle auprès de la CPI après qu’un groupe de spectateurs du Sydney Cricket Ground ait agressé racialement les paceurs Jasprit Bumrah et Siraj les troisième et quatrième jours du troisième test. « Il n’y a pas de place pour des luges raciales ou des abus de quelque nature que ce soit. Les gens pensent qu’ils sont drôles, mais cela peut affecter les gens de différentes manières. Pour moi, le cricket est le sport pour tous et il n’y a pas de place pour cela du tout. », A déclaré Lyon lors d’une conférence de presse virtuelle.

« Si le moment est venu d’appeler des officiels de match, faites-le. Nous avons beaucoup de sécurité sur le terrain ces jours-ci et s’il y a quelqu’un qui le fait, alors ils peuvent être renvoyés, car il n’y a absolument pas de place pour cela.

« Cela pourrait bien établir la priorité pour signaler des problèmes aux fonctionnaires. »

Alors qu’il était sur le terrain à la limite de la jambe carrée, Siraj aurait été qualifié de « singe » et de « chien brun » pendant deux jours par certains spectateurs, qui ont été enlevés par les gardes de sécurité après que l’affaire ait été signalée aux arbitres sur le terrain.

« Je pense que c’est assez dégoûtant pour être honnête. Oui, j’ai été à l’autre bout du problème, à faire face aux abus, que ce soit en Angleterre, en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud ou ailleurs. Mais il n’y a pas de place pour cela. joueur, vous devez faire de votre mieux pour le bloquer « , a déclaré Lyon.

Il pense que les joueurs auraient désormais la possibilité d’arrêter le jeu et d’appeler leurs agresseurs dans les gradins.

« Cela peut bien faire (établir un précédent pour signaler les problèmes aux officiels). Cela dépendra de ce joueur et de la manière dont il a été affecté », a déclaré Lyon.

« J’espère vraiment que dans toute une société mondiale, nous pourrons nous en remettre et que les gens pourront venir nous regarder jouer au cricket, avec des joueurs qui ne travailleront pas et ne craindront pas d’être victimes d’abus ou d’abus racial », a déclaré le spinner expérimenté du pays.

Promu

Les joueurs australiens avaient soutenu leurs homologues indiens après les incidents avec le skipper Tim Paine qui avait même rejoint l’équipe visiteuse après les plaintes de Siraj le quatrième jour du match nul.

La série de quatre matchs est actuellement à égalité 1-1 avec le quatrième test prévu à Brisbane à partir de vendredi.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest