Athlétisme mondial: Shelly-Ann Fraser-Pryce Seals Trèfle historique, balayage de la Jamaïque

Shelly-Ann Fraser-Pryce est devenue la première femme à remporter trois titres mondiaux du 100 m et terminé un double sprint jamaïcain comme elle imité Usain Bolt en remportant la victoire lundi.

La Jamaïquaine, de la taille d'une pinte, à ne pas manquer avec une guirlande de fleurs jaunes au-dessus de ses tresses vertes brillantes, a tiré des blocs et est revenue à la maison, bras levé, en 10,76 secondes.

La Néerlandaise Dafne Schippers a remporté la médaille d’argent avec un record national de 10,81 secondes. L’Américaine Tori Bowie a remporté la médaille de bronze (10,86) lors du point culminant de la quatrième journée des championnats du monde à Beijing. (Bolt Back en action alors que Gatlin cherche le chemin de la rédemption)

La double championne olympique Fraser-Pryce a également remporté l'or aux championnats du monde en 2009 et 2013 et a remporté son troisième titre un jour après que Bolt ait remporté un duel excitant sur 100 m avec l'Américain Justin Gatlin.

Sept ans après que Fraser-Pryce soit arrivé au Bird's Nest en tant qu'étranger aux Jeux olympiques de 2008, il était reparti avec 100 m d'or.

"Quand j'ai couru les manches, je me souvenais qu'en 2008, j'avais 21 ans aux Jeux olympiques", a déclaré Fraser-Pryce.

"Je n'attendais rien alors. Je suis encore venu ici ce soir – avec une médaille d'or."

Fraser-Pryce a toutefois été dépassé par Ezekiel Kemboi, le kenyan flamboyant qui a tenu tête pour une remarquable quatrième médaille d'or consécutive au 3000 m steeple – une épreuve qu'il domine depuis 11 ans.

"Je suis tellement heureux de mon quatrième titre consécutif", a déclaré Kemboi, qui a attaqué le dernier obstacle comme un obstacle haut quand il a senti son coéquipier Conseslus Kipruto se rapprocher de lui dans la dernière ligne droite.

Kipruto a finalement remporté la médaille d’argent avec un autre Kenyan, Brimin Kiprop Kipruto, qui complète le podium avec le bronze.

"La course était très rapide. Dans le dernier tour, personne ne pouvait me suivre. Je vais célébrer ce soir avec mes coéquipiers."

Kemboi a également remporté les médailles d'or olympiques en 2004 et 2012, et il était clair sur son objectif pour l'année prochaine.

"Mon prochain objectif majeur, bien sûr, est les Jeux olympiques de Rio", a déclaré le joueur âgé de 33 ans.

– Mère de tous les retours –

La Colombienne Caterine Ibarguen a également défendu son titre. Elle a bondi de 14,90 mètres pour remporter la médaille d'or du triple saut et étirer sa formidable série de victoires à 29 compétitions.

Une deuxième médaille d’or sur la piste kenyane a été remportée par Vivian Cheruiyot, qui a remporté le titre du 10 000 m féminin, ce qui lui a valu une victoire décisive dans le dernier tour, un an seulement après le début de sa famille.

Cheruiyot, qui avait déjà remporté le titre du 10 km à Daegu en 2011 et est également deux fois champion du monde du 5000 m, a réalisé un temps gagnant de 31: 41,41.

"C’est mon vrai retour", a déclaré le Kenyan, qui a déclaré ne pas tenter le doublé ici.

"J'avais plusieurs idées en tête pendant la course mais je me suis dit que je voulais gagner, peu importe la difficulté.

"C'est encore plus précieux maintenant que je suis devenue mère il y a un an. Je dédie cette médaille à mon fils."

Mais le détenteur du record du monde de saut à la perche, Renaud Lavillenie, n'a pas eu de fin heureuse. Il a dû se contenter de la médaille de bronze alors que son sort de champion du monde se poursuivait.

Le Canadien Shawnacy Barber, âgé de 21 ans, a raflé l'or avec un record de 5,90 mètres, remportant le compte à rebours contre le champion en titre Raphael Holzdeuf, d'Allemagne.

La championne olympique Lavillenie n'a obtenu que 5,80 pour une part de troisième avec le couple polonais, Piotr Lisek et Pawel Wojciechowski.

Lavillenie avait déjà remporté une médaille d’argent à Moscou et deux bronzes dans les mondes de Berlin et de Daegu, mais il n’a pas été en mesure de réclamer une médaille d’or tant attendue, car il est décroché à 5,90 m.

"Je ne sais pas ce qui s'est mal passé", a-t-il déclaré. "5.90 n'est généralement pas difficile pour moi, mais cela arrive à tout le monde. S'il ne veut pas y aller, il ne le fait pas. J'ai essayé. Je ne peux pas cacher ma déception. Le saut à la perche, c'est comme ça."

La lutte se résumait à une bataille entre Barber et Holzdeppe, le Canadien sortant victorieux au compte à rebours.

"Ce fut une année folle", a déclaré Barber. "Je ne pense pas que cela m’ait encore frappé, mais je suis sûr que cela arrivera ce soir lorsque nous commencerons à célébrer."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest