Asafa Powell exclut les réclamations américaines au sujet des relais

Le sprinter Asafa Powell a écarté les suggestions de leurs rivaux américains selon lesquelles ils pourraient devancer la Jamaïque dans les relais de la 15e édition des championnats du monde d'athlétisme à Beijing ce week-end.

Powell, le capitaine de l'équipe jamaïcaine, a déclaré que les Américains avaient formulé cette affirmation depuis 2008, mais qu'il ne l'a pas encore vue, rapporte le CMC.

La Jamaïque détient le record du monde du relais 4×100 mètres, l'abaissant trois fois en quatre ans entre 2008 et 2012.

"La question est, qu'est-ce qui est nouveau? Ils disent que depuis 2008 et je ne le vois pas encore se concrétiser", a déclaré Powell lors d'une conférence de presse à l'hôtel Nuo à Beijing jeudi.

"Nous ne sommes pas inquiets à ce sujet, nous essayons simplement de préparer notre saison et d'aller simplement là-bas et de faire ce que nous sommes supposés faire. Parler ne nous aidera pas pour le moment."

À Beijing, la Jamaïque a battu le record américain de 37,40 secondes établi en 1993 et ​​l'a abaissé à 37,10 secondes.

Les Jamaïcains ont ensuite battu ce record en 2011 avec 37,04 secondes et l'ont réduit encore avec une étonnante 36,84 secondes aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

"Vous savez que c'est tout à fait possible, car la seule fois où nous nous sommes concentrés sur les records du monde, c'était en 2008. Toutes les autres fois, nous voulions avoir le contrôle", a-t-il déclaré en réponse à la question de savoir si la Jamaïque pouvait battre son propre record du monde encore.

"C'est donc très possible. Toutes les cartes peuvent jouer parce que nous avons une équipe très forte. Les gars sont des amis et nous discutons et je pense que ce type d'amitié et de proximité nous aide vraiment."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest