Après le 23 mai, IOA communiquera avec le gouvernement pour régler le problème du visa au Pakistan

L'Association olympique indienne (IOA) aura des discussions avec le gouvernement après les élections générales afin de résoudre les problèmes de visas auxquels sont confrontés les athlètes pakistanais, a déclaré son secrétaire général, Rajeev Mehta, à New Delhi jeudi. Mehta, qui était présent lors du lancement de la première ligue de Kho Kho en Inde, a déclaré que peu de joueurs pakistanais avaient montré leur intérêt à participer au tournoi.

"Nous discuterons avec le gouvernement après le 23 mai des problèmes de visas pour les joueurs pakistanais. Les athlètes pakistanais ont exprimé leur souhait de participer à cette ligue", a déclaré Mehta, président de la fédération indienne Kho Kho.

"Il ne s'agit pas seulement de Kho Kho, d'autres événements sportifs faisant partie du Comité international olympique (CIO) sont également confrontés à des problèmes similaires, qui ne peuvent être résolus qu'après les pourparlers entre IOA et le gouvernement", a-t-il déclaré à la presse.

Le Comité international olympique (CIO) avait révoqué le statut de qualification olympique d'une épreuve de tir à New Delhi après que l'Inde eut refusé d'accorder le visa à deux athlètes pakistanais et à un responsable suite à l'attaque terroriste de Pulwama en février dernier.

En déclarant que l'action était contre la Charte olympique, l'organisation mondiale a interdit à l'Inde d'accueillir de futures manifestations et a exhorté les fédérations sportives internationales à ne pas organiser de compétitions dans le pays.

Bien que l'Inde accueille plusieurs ligues sportives, aucune d'entre elles ne voit la participation de joueurs pakistanais. Le dernier de la liste est le «Ultimate Kho Kho», une ligue pour les franchises à haut indice d'octane proposée en novembre prochain.

La ligue verra des caractéristiques intéressantes comme l'introduction de 'wazir', qui est libre de courir à gauche ou à droite dans l'aile mais ne peut pas franchir la ligne centrale.

"Nous avons introduit le concept de wazir pour le rendre plus moderne, plus excitant et plus convivial pour les jeunes. Nous sommes confiants que les gens apprécieront cette nouvelle approche et ce style que ce sport traditionnel apportera", a déclaré Sudhanshu Mittal, président du KKFI.

Le match de 28 minutes durera sept minutes chacune, avec quatre tours en deux manches. Parmi les autres innovations, le remplacement instantané des défenseurs a été introduit, en plus de deux examens par manche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest