Anirban Lahiri veut briller au tournoi majeur ouvert

Anirban Lahiri vise un été mémorable alors qu'il se prépare à affronter trois des plus gros tournois de la saison, à commencer par l'Open à Royal Troon la semaine prochaine.

Le numéro un du Tour asiatique en titre est prêt à se mettre en forme avant le troisième Major de l’année, du 14 au 17 juillet, aux célèbres liaisons écossaises, suivi du Championnat PGA à Baltusrol deux semaines plus tard et des Jeux Olympiques à Rio de Janeiro à la mi-juin. Août qui conclut un mois de golf frénétique.

Lahiri, âgé de 29 ans, participera pour la quatrième fois à l'Open Open, où il a connu une 31e place à égalité lors de ses débuts en 2012, ce qui comprenait un trou magique en troisième manche et 30e à égalité l'année dernière.

"L'Open est vraiment un tournoi spécial", a déclaré Lahiri. "J'ai fait deux sorties correctes, mais j'ai l'impression d'avoir manqué les deux fois dans le top-10. Espérons que Troon me convient et que je puisse jouer régulièrement tout au long de la semaine. Mon objectif est de faire partie du top 10 ou mieux. année ", a ajouté l'Indien.

Depuis le moment où il a réussi son coup de départ en 2012 et célébré avec exubérance avec son cadet et son père qui regardait depuis les galeries, Lahiri a chéri le défi du golf de links, qui, espère-t-il, le remettra en forme.

En tant que recrue sur le circuit de la PGA aux États-Unis, Lahiri n'a raté que quatre coupes sur 17, mais n'a inscrit qu'un seul des 10 meilleurs. La compétition sur un nouveau terrain de golf chaque semaine a été son plus grand défi.

"J'aime jouer aux parcours de liens. Vous devez être créatif et stratégiquement efficace pour bien jouer sur ces parcours. Je suis également à l'aise pour piloter mon ballon qui est indispensable dans des conditions venteuses", a déclaré Lahiri.

"La saison a été très lente et lente. J'ai été irrégulier et j'ai pris de bons départs à quelques occasions, mais le week-end a été décevant. C'est frustrant de constater que votre match 'A' se sent bien au coin de la rue mais ne se présente pas aussi souvent que vous voudriez.

"Quoi qu’il en soit, la première saison d’une nouvelle tournée est toujours la plus difficile et je suis convaincu que je suis bien placé pour conserver mes privilèges de joueur pour l’année prochaine. Je voudrais tout de même terminer la saison avec une victoire. encore quelques fois dans les semaines à venir.

L’Open, le plus ancien championnat du monde, annoncera une course chargée incluant le dernier Major de l’année aux États-Unis, avant le retour du golf aux Jeux Olympiques, après 112 années d’écart au cours desquelles Lahiri est enthousiasmé par l’opportunité de représenter l’Inde.

Il espère également briller de nouveau aux championnats de la PGA, où il a annoncé son arrivée sur la scène mondiale avec une impressionnante cinquième place parmi les cinq premières places l'an dernier. Avec un emploi du temps surchargé, Lahiri accordera de l'importance au maintien de son énergie à un rythme soutenu.

"Gérer les niveaux d'énergie et de conditionnement physique est un gros défi cette saison. Je vais éviter certains événements menant aux plus grands si je ressens le besoin de faire une pause", a déclaré Lahiri.

"Mon entraîneur sera ici en Amérique pendant deux semaines pour travailler sur tous les aspects du jeu et le peaufiner pour les Majors et les Olympiques. J'espère que je pourrai me battre pour atteindre le sommet lors des Majors et des Olympiques. C'est l'objectif."

Fers de lance d'une nouvelle et excitante génération de stars du golf originaires d'Asie, Lahiri parle aujourd'hui de se disputer et de remporter les championnats majeurs plutôt que d'être simplement un joueur à part.

"Il n'y a pas de plus grande joie que d'entendre votre nom en tant que" golfeur champion de l'année ", a déclaré l'Indien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest