Anirban Lahiri termine 28e au championnat du monde de golf


Doral:

Anirban Lahiri a décroché un score décevant de sept sur 79 lors d’une journée venteuse alors qu’il est passé brusquement d’une possible arrivée dans le top 10 à la 28e place au Championnat du monde de golf ici. (Anirban Lahiri se hisse à la septième place lors d’une journée venteuse aux championnats du monde de golf)

Lahiri, commençant la journée à cinq sous et septième à égalité, a glissé à la 28e place à deux points.

Il a été fait par un tronçon de cinq trous du troisième au septième trous, quand il a bogeyé tous les cinq, trouvant soit rugueux ou l’un des bunkers.

Avec le vent soufflant de 15 à 20 mi / h, Trump National Doral a commencé à montrer ses dents et a joué le plus dur de la semaine, près de deux coups complets au-dessus de la normale.

Le seul point brillant de la journée était un birdie de 22 pieds le 17e et malgré une finition inférieure aux attentes, il monte toujours sur l’échelle de la FedEx Cup à la 92e, contre 104e au début de la semaine.

Lahiri va maintenant faire une pause et retourner en Inde pour défendre son titre de Hero Indian Open. Après quoi il retournerait aux USA pour le PGA Tour et le Masters le mois prochain.

Pendant ce temps, Adam Scott, âgé de 35 ans, a poursuivi sa course fulgurante en ajoutant la WGC-Cadillac pour remporter deux victoires en deux semaines.

Scott, qui a terminé deuxième du Northern Trust Open puis a remporté la Honda Classic la semaine dernière, a conservé sa forme et s’est hissé au 6e rang mondial. Il a tiré 69 pour terminer à 12 moins de 276 pour la semaine et se hisse en tête du classement FedExCup avec la victoire.

Scott, qui a eu deux doubles bogeys dans les cinq premiers trous, a joué ses 13 derniers trous en six sous et a dépassé Rory McIlroy et les autres pour un deuxième titre WGC dans sa carrière.

C’était aussi sa 13e victoire sur le PGA Tour. Bubba Watson (68) a terminé deuxième, un tir derrière avec 11 sous, tandis que Danny Willett (69) et McIlroy (74) étaient à égalité troisième à 10 sous et Phil Mickelson (70) cinquième à neuf sous.

Lahiri a ouvert avec une paire de pars avant de se heurter à des conditions météorologiques difficiles lorsqu’il n’a trouvé que 50% des fairways et a trouvé beaucoup de bunkers et de roughs. Il a réussi à brouiller avec succès seulement une fois sur cinq et a également raté quelques putts.

Lahiri avait six bogeys, un double bogey le 16e, quand il est non seulement entré dans le bunker deux fois mais a également raté un putt bogey. Il n’avait qu’un seul épouvantail.

Scott est passé de trois en début d’après-midi, à deux après un trou, à six en arrière après cinq et finalement, lorsque la poussière s’est déposée sur Trump National Doral, il était juste au-dessus et un devant Watson.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest