Anirban Lahiri soulagé encore une fois après avoir pris la Route 66 aux Champions WGC-HSBC

Anirban Lahiri était détendu et tout sourire alors qu'il revenait avec un score de moins de 66 ans en dépit d'un double boguey au troisième tour des Champions WGC-HSBC de 8,5 millions de dollars à Shanghai. (Plus dans le golf)

Lahiri, qui avait 70 et 75 rounds les deux premiers jours et languissait à la 61e place, est passé à égalité au 40e rang.

"Je suis plus soulagé qu'autre chose. J'ai bien joué, mais je n'ai pas réussi à faire un bon score. J'ai été légèrement déçu d'avoir laissé quelques tirs arriver, mais c'était une excellente manche et Je suis heureux que ce soit arrivé aujourd'hui et j'ai une chance de progresser demain ", a déclaré Lahiri.

SSP Chawrasia, l’autre représentant de l’Inde au tournoi le plus riche d’Asie, a quant à lui inscrit un score de 71 sur un total de 212.

"Je joue bien, mais j'ai raté plusieurs putts aujourd'hui qui, j'espère, ne se reproduiront pas demain", a déclaré Chawrasia, qui était maintenant à égalité – 43e à quatre sous la qualification pour 54 trous.

La ronde de Lahiri a été gâchée par un double bogey lors du huitième trou de normale 5 pour le deuxième jour consécutif. Il a de nouveau frappé son troisième coup dans l'eau du fairway. Cette fois, il a tiré un coup de tir de l'obstacle, mais il est passé par-dessus le green et a ensuite manqué le sien. Mais il s'est rattrapé avec un oiselet le neuvième avec un putt de 15 pieds sur son dernier trou.

Le vainqueur à sept reprises de la tournée asiatique, qui a pris le départ à la dix-neuvième de finale, a pris d'assaut le virage avec cinq oiselets pour un total de 31.

Il a recommencé à marquer sa carte avec encore plus de birdies aux trous six et sept avant qu'un double bogey sept heures sur huit ne suspende momentanément sa charge.

Bien que déçu d'avoir concédé un double bogey sur le même trou pendant deux jours consécutifs, Lahiri a fait preuve de beaucoup de caractère en rebondissant rapidement avec un autre petit oiseau à neuf pour signer un total de trois sous la normale 211, cinq sous la normale.

"Je n'ai pas fait trop de doubles ces deux ou trois derniers mois et il est ironique de le faire dans un par-cinq du fairway. Cela montre à quel point il est facile de perdre une bonne situation", dit Lahiri.

Pendant ce temps, Kevin Kisner a poursuivi sa route vers un premier titre de champion du WGC-HSBC, mais l’Américain a de nombreux rivaux – y compris son compatriote Dustin Johnson et son héros local Li Hao-tong – se disputant au Sheshan International Golf Club.

Kisner a inscrit quatre oiselets dans une ronde de 70 et est passé à 16 sous la normale, un tir net avant Johnson, Li et l'Ecossais Russell Knox, qui a encore un trou à jouer après que l'obscurité ait écourté son troisième tour à Shanghai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest