Anirban Lahiri rebondit après un début difficile à la Nouvelle-Orléans

Anirban Lahiri a rebondi après un début désastreux à la Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans.

Après avoir franchi les six trous six jeudi dans un coup durement frappé jeudi par le temps, il s’est hissé vendredi alors qu’il jouait 30 trous par temps chaud et humide pour assurer la fin de semaine.

Lahiri, triple après six trous, est revenu à égalité au premier tour pour se placer à égalité 80. Il est ensuite arrivé à égalité 46e après 36 trous avec un 69 sans bogey au TPC chaud et humide de Louisiane.

Jamie Lovemark et Jhonattan Vegas se retrouvaient en 11e place alors que le jeu au second tour était suspendu en raison de la noirceur et qu'un bon nombre de joueurs n'étaient pas encore terminés leur deuxième tour.

Lahiri a passé les deux dernières semaines à s'installer dans son nouveau domicile à Palm Beach et a également eu du temps avec son entraîneur basé en Inde, Vijay Divecha, venu aux États-Unis pour la période.

Parlant de sa pause, Lahiri a déclaré: "C'était bien de faire une pause, ça m'a vraiment rajeuni. C'est bon d'avoir enfin un pad en Amérique et Vijay (Divecha) monsieur était là. Cela m'a donné une chance de me détendre Détendez-vous un peu. C’est très mouvementé, il n’ya pas eu de basse saison cette année, alors les deux dernières semaines se sont senties un peu comme cela et (j) ai aussi travaillé un peu avec mon entraîneur ", a déclaré Lahiri.

En parlant de la pièce jusqu'à présent, il a déclaré: "C'était un bon combat. Rester assis pendant sept heures à cause du mauvais temps ne m'a fait aucun bien. Le corps était plutôt terrible pour les six trous que j'ai finalement sortis pour jouer. ," il ajouta.

Mais Lahiri a récupéré à temps.

"Je suis vraiment heureux de la façon dont je balance le club. Je joue très bien et je me sentais bien de me concentrer comme je l'ai fait pour jouer les 30 trous auxquels j'ai joué aujourd'hui."

Lahiri a besoin d'un bon résultat pour revenir dans le top 50 et pour entrer dans le championnat des joueurs. Il est actuellement au 53ème rang du classement mondial.

Lorsque la partie s'est terminée tôt en raison de la noirceur consécutive à un long arrêt dû à des orages le premier jour, Lahiri s'est retrouvé à trois places sur six sur six trous à quatre places du bas.

Vendredi, Lahiri a réussi un birdie les huitième, dixième, quinzième et dix-huitième places et vient de laisser tomber un autre boguey le 11 pour terminer la ronde à 72 ans, mais toujours en deçà de la ligne de coupe projetée.

Lors de son deuxième tour, Lahiri a réalisé une performance sans bogey avec trois oiselets en plus. Il a bien frappé et s'est donné des chances décentes. Il a raté un septième pour un birdie au 18e normale du 5e, ce qui était son neuvième trou. sur son premier tour plaçant à égalité 80e.

Au premier tour, il n'a réussi qu'un seul par-5 à réussir un birdie, un autre à faire un bogey et à réparer les deux autres.

Lovemark a joué 27 trous vendredi. Il a inscrit un total de moins de 67 dans la première et de 66 dans la seconde de l'épreuve qui a été retardée jeudi par un long retard de pluie.

Lovemark, qui n'a toujours pas gagné sur le circuit de la PGA, a réussi un birdie à sept des huit pars en deux manches.

Vegas, dont la dernière victoire sur le circuit de la PGA a été remportée en 2011, a tiré 64-69 et il a subi un peu plus de 30 trous, après s'être placé à mi-chemin du sixième trou.

Aucun des joueurs de la vague de l'après-midi n'a terminé la ronde, avec Jason Day, premier du classement, à 5 sous et faisant face à un lancer du birdie de 15 pieds au 11e par-5 lorsque le jeu reprendra. Brian Stuard, le leader de la nuit après un match de 64 jeudi, a été un coup derrière les leaders à 10 sous le total avec six trous à gauche. Harold Varner III avait 8 ans après un 67.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest