Anirban Lahiri fait une coupe chez Augusta Masters, Jordan Spieth tient bon

Anirban Lahiri a affronté des conditions climatiques difficiles et des pauses quelque peu incohérentes au deuxième tour alors qu'il se qualifiait pour le week-end au prestigieux Augusta Masters. (Jordan Spieth s'accroche dans Augusta Masters)

L'as indien a fait la coupe au T-47th. Lahiri, qui a tiré quatre fois plus que 76 points au premier tour, a bien commencé à être deux trous sous les 12 trous avant que trois bogeys ne le réduisent à un sur 73 et un total de cinq sur 149.

À ce stade, il risquait de passer à côté de la coupe, qui semblait vraisemblable à quatre sur 148.

Cependant, alors que les conditions se détérioraient avec des vents soufflant en rafales allant de 20 à 25 km / heure, les scores commençaient à chuter et la coupe tombait finalement à six sur 150, donnant à Lahiri une occasion d'améliorer son précédent précédent de T-49, obtenu à ses débuts. l'année dernière.

Lahiri jouera son troisième tour aux côtés du double vainqueur du Major, l'Allemand Martin Kaymer, qui a tiré 74-75. Les fans rêvant d'un affrontement Jordan Spieth – Rory McIlroy dimanche auront un jour d'avance, puisque Spieth est resté en tête à quatre pour la sixième ronde consécutive au Masters, en revenant au premier tour des éditions 2015. Pendant ce temps, McIlroy cherchant le seul major qu'il ne possède pas, est à trois sous.

Entre les deux, ils ont connu des hauts et des bas – Si McIlroy a chuté de moins de quatre à égalité et est remonté à trois sous avant, Spieth avait déjà cinq places d'avance, mais à la fin, il ne restait plus qu'un de McIlroy.

La chute soudaine de Spieth a également donné une chance à Bubba Watson de se racheter au bout de deux vingt-cinq ans, car il se qualifiait pour une distance de 10 ou moins en tête, à part le Top 50 et l'égalité. Lahiri était heureux d'avoir eu une autre chance, mais était déçu de la façon dont ses points avaient été marqués au deuxième tour.

Il a dit: «C’était comme si je nageais à contre-courant. Je ne pense pas avoir fait beaucoup de mal. C’est simplement que les choses ne se sont pas passées comme prévu. Le 15, je jouais pour le vent mais ça a marché et dans les deux cas, je me suis retrouvé avec des bogeys.

"Je n'ai tout simplement pas marqué sur les Par-5, c'est quelque chose sur lequel je dois travailler."

Il a ajouté: "Je me suis mieux placé sur le neuf de tête que sur le neuf de retour. Les 16 et 17 ans, j’ai raté quelque chose comme un huitième pied. Je n’ai pas mal joué, mais j’ai réussi à mieux marquer. pieds de page.

"Toujours avec le vent qui souffle, je pense que les buts vont être durs, alors si on réussit à dépasser les cinq points, je veux vraiment rester."

À ce moment-là, il n'était toujours pas sûr car de nombreux joueurs n'étaient pas encore entrés. En fin de compte, Lahiri a été éliminé, qui a chuté à six reprises.

 Lahiri, qui a lâché quatre tirs dans deux trous – les 16e et 17e – le premier jour de son 76e match, a eu un bon départ vendredi, mais a encore une fois eu une finition rugueuse.

Les conditions étant plus calmes le matin, il a réussi un oiselet de 14 pieds dans le sixième trou. Le cinquième, il a réussi un putt encore plus grand, de 23 pieds à deux sous, alors que les vents commençaient à se lever.

Un bogey sur le cinquième quand il n'a pas réussi à se rendre au vert dans la réglementation l'a vu revenir en arrière. Un bon entraînement suivi d'une superbe approche le 11 le prépara à un oiselet de cinq pieds qu'il a dûment réussi.

Mais pour la deuxième journée consécutive, il a eu des difficultés à l'arrivée avec des bogeys les 13, 15 et 17 pour terminer à 73 et à cinq pour le tournoi.

Spieth, qui a commencé la journée à six ans sous, est allé à huit sous avec birdies les premier et troisième, tandis que d'autres étaient toujours debout là où ils étaient ou en train de reculer alors que le vent commençait à se lever. Alors Spieth commença aussi à se débattre.

Il a laissé tomber un double bogey au cinquième rang, où il a très mal volé quatre fois. Deux autres bogeys les neuvième et dixième, et deux autres les 16e et 17e l'ont vu descendre le poteau graissé. Les Birdies les huitième et 15e ont limité les dégâts, mais il a glissé à quatre sous.

McIlroy a démarré à partir de deux birdies en dessous des deuxième et troisième places pour passer à quatre en dessous. Mais à partir de là, il a glissé à un sous avec un double au quatrième et un bogey au cinquième. Cela s'est détérioré à égalité avec un autre bogey le 11.

Pourtant, comme seul McIlroy peut le faire, il a ramassé des pièces avec trois oiselets les 13, 15 et 16 pour atteindre le nombre de trois en dessous et se donner une autre chance de ne manquer que le seul major manquant dans son cabinet.

Spieth souhaite accomplir le rare exploit de remporter deux Green Jackets consécutifs, une chose accomplie seulement trois fois: par Jack Nicklaus (1965-1966), Nick Faldo (1989-1990) et Tiger Woods (2001-2002).

Alors que la règle du Top-50 et des rencontres nuls n’aurait vu que 56 joueurs, la chute de Spieth à quatre sous-coups a donné un nouveau souffle à Bubba pour le week-end, sous la règle des "10 lancers de la tête".

Si Spieth avait manqué le dernier demi-fond et était descendu à trois sous, même ceux qui ont sept ans de plus l'auraient fait et cela aurait inclus d'anciens champions des Masters Phil Mickelson et Trevor Immelman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest