Anirban Lahiri fait la coupe étroite au mémorial


Dublin (Ohio):

Anirban Lahiri s’est accroché avec ténacité malgré des problèmes avec son putting, pour faire la coupe de justesse au Mémorial.

Le golfeur de 28 ans, qui a terminé sixième la semaine dernière pour son meilleur résultat en 2016, a même réussi un par 72 avec trois birdies et trois bogeys, y compris dans les trois derniers trous, pour être à deux sous 142 et juste sur la ligne de coupe. Vendredi soir.

Brendan Steele, dont la seule victoire sur le circuit de la PGA remonte à sa saison recrue il y a cinq ans, a tiré un 5 sous 67 vendredi et était à égalité pour la tête avec l’ancien champion du Memorial Matt Kuchar (66).

La coupe était à 2 sous 142, le plus bas depuis que Jack Nicklaus a commencé ce tournoi en 1976.

Rickie Fowler, Paul Casey, Hideki Matsuyama et Ernie Els étaient parmi les plus importants. Jordan Spieth avait l’air d’être du mauvais côté de la ligne de coupe lorsqu’il a ouvert avec deux bogeys dans quatre trous.

Il a réussi six birdies sur ses 12 derniers trous pour un 68 au moins pour rester à portée.

«Ce fut une journée très frustrante. J’ai frappé plutôt bien mais je n’ai obtenu aucun résultat. J’ai fait deux ou trois erreurs qui témoignaient de l’inexpérience sur ce terrain de golf et mon putter est resté insensible pour la deuxième journée consécutive. Mais ayant survécu à la coupure, J’espère pouvoir prendre de l’élan ce week-end », a déclaré Lahiri, 55e au monde.

Interrogé sur les conditions du parcours et s’ils étaient difficiles à marquer, l’Indien a répondu: « Pas vraiment. Vous devez marquer beaucoup sur les par-5. Je les ai assez mal joué étant donné que j’ai frappé deux des quatre fairways et que j’avais des fers. Le les verts deviennent un peu croustillants et cahoteux à la fin de la journée, mais ils sont tout de même assez propices à la notation.  »

Lahiri est entré deux fois dans l’eau et a dû prendre un penalty et n’a pas profité des par-cinq. Le chef Steele a pris les deux dernières semaines pour assister à un mariage, aller à la pêche avec son père et s’aventurer à San Diego pour jouer quelques matchs avec Mickelson aux ponts du Rancho Santa Fe.

Steele et Kuchar étaient à 12 sous 132, le même score qu’il y a un an. Rory McIlroy a été légèrement déçu de son 66, mais seulement parce qu’il a joué les sept derniers trous en pair.

Jason Day était ravi d’un 71 parce qu’il avait perdu son swing et pensait que cela aurait dû être quelque chose dans les années 70. Dustin Johnson, qui a ouvert avec un 64, n’a jamais rattrapé les leaders du matin.

Il avait une paire de bogeys sur le neuf arrière qui l’a ralenti, et il a pris un double bogey sur le sixième trou par-4, qui a conduit à un 71, bien qu’il ne soit qu’à trois tirs derrière.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest