Anirban Lahiri à égalité en quatrième position après la première ronde à l'Ouvert de Macao

Le champion en titre, Anirban Lahiri, a pris un bon départ lors du Venetian Macau Open, un million de dollars, alors qu'il était titulaire d'un carton de moins de 66 ans lui permettant de terminer à égalité en quatrième position et à deux coups du leader thaïlandais Thitiphun Chuayprakong (64) au Par-71 Macau. Country Club ici. (Anirban Lahiri vise à sceller le titre n ° 1 de la tournée asiatique à Macau Open)

Dans un champ qui compte pas moins de 17 Indiens, Rahil Gangjee, Chiragh Kumar et Abhijit Chadha ont tiré à égalité de huit pour 67, alors que Gaganjeet Bhullar, Kapil Kumar et Jyoti Randhawa se sont vu infliger une égalité de vingt-six.

Rashid Khan et SSP Chawrasia ont marqué chacun un but sur moins de 70. Daniel Chopra a terminé 37e. Himmat Rai a marqué même par 71 pour être ex æquo 73ème.

Shiv Kapur, Arjun Atwal et S Chikka ont été titulaires d'une carte sur un total de 72, à égalité 90ème et Manav Jaini (74) s'est classée 104ème. Khalin Joshi et Shubhankar Sharma en ont tiré 75 chacun pour se retrouver à égalité au 114e rang et auront besoin d'un solide deuxième tour pour rester pour le week-end. Angad Cheema (76 ans) était encore plus bas.

Thitiphun a pris un départ de sept-moins de 64 ans en tête du premier tour. Thitiphun, âgé de 23 ans, qui cherche une première victoire sur le circuit asiatique, est rentré à la maison en 29 et sa ronde comprenait huit oiselets. Thitiphun n'avait besoin que de 21 putts pendant le tour.

Le jeune Coréen Jeunghun Wang et le Bangladais Siddikur Rahman ont tiré les buts devant 65 ans, tandis que Lahiri et l'Australien Scott Hend, champion en 2013, figuraient parmi les 66 finalistes.

Après ses débuts en Coupe des Présidents, où il était déçu de ne pas marquer un point pour les Internationaux, Lahiri a rebondi avec style en inscrivant une manche de cinq oiselets pour devenir le deuxième meneur.

"Je pense que c'est comme d'habitude", a déclaré l'actuel leader de l'Ordre du mérite du circuit asiatique. "Je pense que c'était une bonne partie de golf. J'en ai mal interprété quelques-uns. J'espère pouvoir faire ces six ou huit pieds dans le reste de la semaine."

Lahiri a dit: "Honnêtement, je ne peux pas me plaindre. J'ai frappé un bon putt sur six, sept, neuf, 11 et 12. Très bon putt sur 15, mais cela n'a pas baissé. Si j'en avais laissé tomber deux ou trois, Je ne me sentirai pas trop mal. Je ne me sens pas trop mal. Je suis heureux de la façon dont je l'ai frappé. J'espère pouvoir faire ces six ou huit pieds dans le reste de la semaine. "

Lahiri a ajouté: "J'ai bien joué au green et manqué trois ou quatre fairways. C'était difficile. Je me suis tiré d'affaire, je suis resté assez solide. Sinon, je suis resté assez solide. J'ai très bien joué aujourd'hui. Ayant joué ici quelques années, j'ai en quelque sorte mes stratégies.

"J'ai éliminé le plus de stress possible sur mes coups. C'est un peu le Delhi Golf Club. Ce parcours devient un peu serré quand il y a du vent. Vous devez vraiment savoir où frapper. Après avoir joué ici quelques Parfois, vous êtes plus à l'aise. Et évidemment, lorsque vous gagnez, vous revenez au parcours et vous vous sentez bien. "

En parlant de la Coupe des Présidents, il a déclaré: «La semaine dernière, nous nous sommes bien amusés. Nous ne faisons pas assez de ce travail, mais il est bon d’être de retour ici et de profiter de mon golf. C’est un état d’esprit différent. Vos stratégies sont différentes. .

"Lorsque vous avez un partenaire, vous êtes parfois obligé de jouer de manière agressive alors que vous n'êtes peut-être pas à l'aise de jouer de cette façon. C'est l'un des changements majeurs pour moi. J'ai pris mes décisions sans penser que je devais faire quelque chose ou pas. sens, il est de retour à l'habituel je suppose. "

L'as thaïlandais Kiradech Aphibarnrat, qui a fait son entrée dans le top 50 mondial pour la première fois de sa carrière cette semaine, s'est battu à 68 alors que son compatriote Thongchai Jaidee, qui avec Lahiri avait participé à la Coupe des présidents la semaine dernière, a marqué 71. L’Africain Ernie Els a obtenu un 74 décevant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest