Anirban Lahiri à égalité en 22e position malgré le putter froid à l'Open britannique

Anirban Lahiri, de l’Inde, a pris un bon départ, mais est parti avec le sentiment que cela aurait pu être bien mieux sans le putter de la journée d’ouverture de l’Open de jeudi.

La star indienne âgée de 29 ans a tiré deux fois moins que 69 ans, mais la manche de Royal Troon n'a pas nécessité moins de 33 putts. Son 69 le laissait à égalité en 22e position, six coups derrière la superbe carte de huit joueurs de moins de 63 ans du vétéran Phil Mickelson.

Martin Kaymer et Patrick Reed ont tiré 66 chacun pour être trois derrière Mickelson, alors qu'un groupe considérable de huit joueurs, dont le champion en titre Zach Johnson, a également pris un bon départ avec un total de moins de 67 ans. Pas moins de 74 joueurs tirés à égalité ou moins.

Cependant, Danny Willett et Jordan Spieth, deux champions en Masters, n’arrivaient qu’à 71, chacun. Lahiri a joué avec Sergio Garcia (68 ans) et Keegan Bradley (67 ans), qui avaient de meilleures cartes.

Lahiri a pris un bon départ avec trois oiselets contre un bogey dans les six premiers trous. Mais avec son putter qui ne répondait pas à ses attentes, Lahiri était incapable de faire en sorte que les bonnes conditions de score comptent, car il a raté beaucoup de putts.

"Je pense que j'ai très bien joué, mais que j'ai laissé quelques occasions à l'arrière. C'était une bonne journée pour marquer, le vent s'est calmé. J'avais quelques bons looks mais je ne me suis pas converti. Je suis un peu déçu. Je n’ai pas tiré un couple sous les neuf dernières mais je suis assez content de ma façon de jouer, j’ai trouvé beaucoup de fairways, en particulier sur beaucoup de trous plus serrés et beaucoup de greens.

"Espérons que c'est bon signe", a déclaré Lahiri, qui fait sa quatrième apparition à The Open.

La tournée de Mickelson 'phénoménale'

Il a ajouté qu'il était heureux de rester concentré et de ne pas hésiter malgré la frustration de voir les putts de birdies ne pas tomber.

Il a ajouté: "J'ai frappé deux bons putts au début. Deux était un bon pour moi et j'ai bien réussi à sauver trois autres après avoir trouvé le bunker du fairway. C'était comme un oiselet."

"J'ai eu beaucoup de regards de 25 pieds et un couple de l'intérieur de 10 pieds. Fait de bons coups, mais n'a pas trouvé le fond de la tasse. Je me suis bien concentré. Quand vous rentrez à la maison, vous ne pouvez pas vous permettre frustré. Si vous faites cela, vous essayez de pousser trop fort, le cours peut vous mordre. "

Mais Lahiri a également ajouté: "Dans les deux derniers trous, je n'avais pas joué solide, c'était bien de ne pas laisser tomber les lancers, car je n'étais pas en position."

Il s’est levé pour sauver la normale au dur trou de la normale trois par 17 et a ensuite réussi une bonne normale avec deux lancers sur 18.

Lahiri a un record d'égalité à 30 pour un Open, l'an dernier, et un record de cinquième dans un tournoi majeur au Championnat 2015 de la PGA. Au sommet, Mickelson a frôlé l’histoire du golf quand il a raté une tentative de birdie à 18 ans pour une première fois à 62 ans dans un major.

Lahiri a commenté Mickelson en ces termes: "C'est assez spécial. Ce n'est pas facile de faire ce genre de score, quelle que soit la situation. Ce fut une manche phénoménale."

Le Coréen Soomin Lee s'est imposé comme le meilleur interprète asiatique au premier tour, enregistrant un impressionnant 68 sous les-huit lors de ses débuts en Major. Le Thaïlandais Thongchai Jaidee a réussi un birdie au 18ème trou pour débuter sa campagne à The Open avec un niveau égal à 71, tout comme Phachara Khongwatmai de Thaïlande.

Les deux ont été attachés à égalité 51ème. Le compatriote Kiradech Aphibarnrat et le Coréen Jeunghun Wang ont été déçus avec 75 points chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest