Anirban Lahiri a bien démarré, 11ème du championnat du monde de golf

Anirban Lahiri, de l’Inde, a bien démarré en remportant une bonne paire de moins de 70 ans pour se classer 11e à la fin du premier tour du Championnat du monde de Cadillac de 9,5 millions de dollars, le premier événement WGC de l’année. (Lire plus dans le golf)

L'événement n'a pas de coupe et le terrain n'a que 66 joueurs.

Lahiri était quatre derrière Scott Piercy et Marcus Fraser, qui a ouvert très fort avec 66 chacun. Rickie Fowler, Jamie Donaldson, Hideki Matsuyama et Matt Kuchar étaient à égalité au 11e rang avec Lahiri.

Jouant au Blue Monster de Doral, Lahiri a inscrit trois oiselets et trois bogeys dans ses neuf premiers matchs, qui ont débuté le 10. Mais le deuxième neuf, il a commencé avec des oiseaux au premier et au deuxième but, puis un troisième au huitième. Mis à côté d'un boguey le sixième, cela signifiait un moins de 34 ans et une journée de travail de 70 ans.

"Ce fut une bonne manche. Quelques putts manqués, mais je suis resté solide après un départ chancelant", a déclaré Lahiri, qui a également joué sur les lieux l'année dernière.

"Je suis satisfait du départ, il reste trois jours et beaucoup de golf à venir."

Lahiri a bien débuté sa saison recrue avec trois coupes en cinq départs et ses arrivées ont été classées parmi les 40 premières, dont T-28 au Career Builder Challenge, où il a eu une part de leader après la première journée.

"Je commence à m'habituer à l'endroit et à la tournée et j'adore mon chemin. Et c'est un apprentissage chaque semaine. Je me sens très détendu alors que j'entre dans les prochains jours", a-t-il ajouté.

Un jour, alors que la victoire ne représentait qu'une brise de 5 à 10 km / heure, certains joueurs, dont le n ° 1 mondial, Jordan Spieth (69 ans), ont déclaré que c'était un peu pénible. Doral a un vent standard et cela peut parfois être éprouvant.

Lahiri a certes eu un début fragile. Il a raté un oiselet à sept pieds et a raté un par-roulé à cinq pieds pour un boguey le 11e, son deuxième trou. Mais il a bien récupéré avec un joli 30 pieds pour un birdie à la normale 4/12.

Sur une chaîne de montagnes avec trois oiselets, trois bogeys et trois pars dans les neuf premiers trous, il a réussi un 12e but sur 30 pieds, en a capté un autre le 15e et a marqué un coup de pied de 15 pieds pour le birdie le 16e. Après les bogeys les 11 et 13, il s'est retrouvé dans l'eau le 18 et a réussi à limiter les dégâts à un bogey.

Commençant le deuxième neuf avec un birdie au par-5, qu’il a atteint en deux, il en a ajouté un autre au par-4, atteignant six pieds. Par deux coups sûrs avec deux coups roulés de 40 et 26 pieds, il a raté un 15 pieds pour un birdie au cinquième.

Lahiri a manqué un sept pieds pour le pair au sixième, mais a réussi un birdie au huitième match, puis a atteint le vert dans la réglementation et a doublé à partir de 35 pieds pour le pair au neuvième.

Piercy, qui a fait venir un nouvel entraîneur de swing, Jeff Smith, a récolté des avantages immédiats avec un score de 66 et une part de la tête.

Cela est arrivé huit heures plus tôt dans la semaine.

Piercy, trois fois vainqueur sur le circuit de la PGA, a réalisé sept oiselets dans ses 11 premiers trous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest