Angleterre vs Pakistan: Eoin Morgan mène l'Angleterre à la victoire sur le Pakistan en 2ème T20I


Le capitaine anglais Eoin Morgan a mené de l'avant alors que les hôtes battaient le Pakistan par cinq guichets pour remporter le deuxième international Twenty20 à Old Trafford dimanche. Morgan a réussi un triplé après que le joueur de jambe Shadab Khan ait réduit l'équipe locale, qui poursuivait un objectif de victoire rigide de 196, à 66-2. Mais l'Irlandais et son compatriote gaucher Dawid Malan (54 non sorti) ont pris le jeu loin des touristes avec un troisième stand de guichet de 112. La victoire, obtenue avec cinq balles à perdre, a vu les 50 plus champions du monde aller 1-0 dans une série de trois matchs après la pluie de vendredi sans résultat à Manchester.

La cause du côté voyageur n'a pas été aidée lorsque le rapide expérimenté du bras gauche, Mohammad Amir, a boité après avoir joué au bowling juste deux fois avec ce qui semblait être une blessure aux ischio-jambiers.

Jonny Bairstow et Tom Banton ont fait un bon début à la poursuite de l'Angleterre.

Mais un partenariat de 66 a pris fin lorsque Bairstow, le 44, a malencontreusement malmené Shadab Khan, le joueur de jambe, à une jambe courte et fine.

Balle suivante, avec les batteurs ayant croisé, Banton – fraîchement sorti de 71, sa jeune fille de cinquante ans à ce niveau, était de lbw pour 20 après avoir raté un balayage.

Morgan a survécu à la livraison du triplé, mais aurait pu être lbw pour un canard de deuxième balle à Shadab, qui a terminé avec de beaux chiffres de 3-34 de son maximum de quatre overs.

Mais le verdict d'appel d'un arbitre serré suite à la décision initiale de non-retrait de Martin Saggers a été en faveur du batteur.

Morgan a coupé Iftikhar Ahmed pendant longtemps pour un six audacieux avant de couper tardivement le spinner pour quatre.

Son quatrième six, le quilleur rapide du bras gauche Shaheen Afridi, a vu Morgan à un 27 balles cinquante qui comprenait également trois quatre.

Au moment où il s'est débarrassé du paceman Haris Rauf, l'Angleterre avait besoin d'un run-a-ball pour gagner.

Malan aurait peut-être manqué ce match si l'Angleterre n'avait pas aligné des équipes de balles rouges et blanches séparées lors d'une saison touchée par le coronavirus, avec des batteurs tels que le capitaine de Test Joe Root et Jos Buttler omis de cette série.

Mais son demi-siècle de 35 balles était son septième score de cinquante ou plus en seulement 12 internationaux Twenty20 et Malan a terminé le match quand il a coupé Afridi pour quatre.

Auparavant, le Pakistan avait fait 195-4 avec des amendes de 50 ans du batteur vétéran Mohammad Hafeez (69) et du skipper Babar Azam (56).

Le fileur de jambe Adil Rashid a pris 2-32 de son maximum de quatre passes, mais le reste de l'attaque de l'Angleterre manquait de pénétration, le matelot Tom Curran concédant 46 points – dont 23 sur un.

Babar, le batteur Twenty20 le mieux classé au monde, a tiré la première balle du match, du lanceur rapide Saqib Mahmood, pour quatre.

Il est allé à cinquante avec un superbe entraînement supplémentaire de Rashid – son septième quatre en 37 balles.

Mais Rashid a eu sa revanche quand Babar a raté une traction vers le midwicket profond.

Promu

Hafeez a maintenu les points à venir, avec un quatre écopé de Mahmood le voyant à 26 balles cinquante avant que le joueur de 39 ans ne soit expulsé de l'avant-dernière balle des manches.

Cette série, qui, comme tous les crickets internationaux en Angleterre cette saison, se joue à huis clos en raison du COVID-19, se termine mardi à Old Trafford.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest