Angleterre vs Nouvelle-Zélande: Dom Bess ajouté à l’équipe d’Angleterre avant le 2e test contre les Kiwis

Dom Bess a été appelé en couverture de Jack Leach pour le deuxième test contre la Nouvelle-Zélande.© Twitter


Le Conseil de cricket d’Angleterre et du Pays de Galles (ECB) a confirmé lundi que Dominic Bess avait été ajouté à l’équipe pour le deuxième test à venir contre la Nouvelle-Zélande. « Bienvenue @DomBess99 ! Bessy a été ajoutée à notre équipe avant le deuxième match de la série Test contre la Nouvelle-Zélande », a tweeté England Cricket. Dimanche, Bess est revenu avec quatre guichets pour aider le Yorkshire à remporter la victoire contre le Sussex lors d’un match de championnat du comté. « La raison pour laquelle nous avons ajouté Dom est que toute couverture dont nous pourrions avoir besoin doit être ici avec nous », a déclaré l’entraîneur anglais Chris Silverwood, cité par ESPNcricinfo.

« Si Jack devait figurer, nous aurions besoin de renfort pour lui en termes de remplacement des commotions cérébrales et des choses comme ça. Si nous envisageons de jouer un spinner et que Jack (Leach) devait se blesser avant le match, alors nous le ferons J’ai besoin de quelqu’un d’autre là-bas également. C’est de s’assurer que nous couvrons cela », a déclaré ESPNcricinfo, citant l’entraîneur anglais Chris Silverwood.

« Nous attendons-nous à un guichet tournant ? Nous verrons quand nous y arriverons, mais je m’assure que toutes les bases sont couvertes », a-t-il ajouté.

Le skipper anglais Joe Root et Dominic Sibley ont aidé les hôtes à repartir avec un match nul lors du premier test après que la Nouvelle-Zélande a déclaré ses manches à 169/6. Les deux équipes s’affronteront ensuite dans le deuxième test, qui débutera jeudi.

Le quilleur de Sussex Ollie Robinson a été suspendu de tout cricket international en attendant le résultat d’une enquête disciplinaire à la suite des tweets qu’il a publiés en 2012 et 2013.

Promu

Robinson quittera immédiatement le camp anglais et retournera dans son comté, a indiqué la BCE dans un communiqué.

La semaine dernière, Robinson s’était « excusé sans réserve » pour les tweets « racistes et sexistes » qu’il avait publiés il y a plus de huit ans alors qu’il était adolescent.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest