Andy Murray dit "naïf" de penser qu'il va revenir au sommet

"Honnêtement, je ne m'attends pas à retrouver le meilleur de moi-même", a déclaré à l'AFP Murray, aujourd'hui classé au 413e rang mondial, à l'AFP à Zhuhai.

"Je pense que ce serait probablement un peu naïf et stupide de penser que ce serait le cas.

"J’ai le sentiment que, sur le plan tennis, je peux toujours concourir au plus haut niveau en termes de compétences. C’est juste si je peux physiquement atteindre un niveau suffisamment élevé pour être compétitif au sommet.

"J'ai encore beaucoup de chemin à faire à cet égard, je ne sais pas exactement où se situe le point final.

"Probablement jusqu'à ce que je cesse de m'améliorer, je devrai alors faire un appel (à propos de son avenir).

"Si mes progrès s'arrêtaient aujourd'hui, je ne serais probablement pas heureux de jouer au niveau où je suis maintenant."

Pas de craintes de la retraite

Murray, qui a grimpé au sommet du classement mondial en 2016, Tennys Sandgren, s'est classé au 69e rang lors de la première édition à Zhuhai, dans le sud de la Chine, cette semaine.

Le mois dernier, lors de son deuxième match en simple depuis son opération, Murray a été battu de peu par l'Américain.

Le Britannique a ensuite participé à une compétition Challenger de niveau inférieur en Espagne, alors qu'il tentait de reconstruire son corps craquant pour affronter les rigueurs du tennis d'élite.

Bien que Murray ait perdu dans les 16 derniers matchs à Majorque contre le non-annoncé Matteo Viola, il était ravi d'avoir disputé trois matches en quatre jours sans aucune complication.

Murray a déclaré qu'il appréciait le voyage de retour, mais plusieurs mois d'absence du tennis avaient changé son point de vue et il envisageait désormais de "partir à la retraite".

"Le tennis a toujours été une grande partie de ma vie, mais je me suis probablement rendu compte que ma santé était la chose la plus importante pour une vie heureuse et que je m'étais toujours inquiété de la vie après le tennis", a-t-il déclaré.

"J'ai eu un aperçu ces derniers mois et c'était brillant.

"Je ne souffrais pas, je faisais beaucoup de choses différentes, je passais du temps avec mes amis et ma famille, et c'était génial.

"Je suis donc impatient de pouvoir arrêter de jouer éventuellement.

"Mais même si je ne souffre pas en ce moment, je vais essayer de continuer à jouer au tennis parce que ça me plaît."

"Ne pas en profiter"

Après Zhuhai, le China Open à Beijing et le Shanghai Masters, Murray retournera en Europe pour participer au European Open d'Anvers, ce qui en fera un test le mois prochain.

Gagner "quelques matches" à chaque tournoi serait un succès, a-t-il déclaré, en augmentant sa vitesse et son endurance les priorités sur le chemin sinueux du rétablissement.

Si cela ressemble à de faibles attentes, Murray, deux fois champion de Wimbledon et médaillé d’or olympique, est heureux de vivre sans douleur.

"Ces deux ou trois dernières années – deux ans à coup sûr – je n'aimais pas jouer, je n'aimais pas m'entraîner", a-t-il déclaré.

"Je n'appréciais rien car c'était douloureux et inconfortable."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest