Amit Phangal avance aux quarts des championnats du monde de boxe

Frappant droit et net, Amit était nettement le meilleur boxeur et les juges ont statué en sa faveur à l’unanimité.

Auparavant, Manoj Kumar avait puisé dans son immense réservoir d’expérience, tandis que Kavinder Bisht s’appuyait sur une ténacité absolue pour remporter des victoires décisives.

Manoj a battu le Moldave Vasilii Belous 3-2 dans une compétition épuisante de poids welter (69 kg). Kavinder, pour sa part, a battu le Japonais Ryusei Baba dans un combat aussi fatigant pour les poids mouches (52 kg), qui s'est soldé par un gain de 3-2.

Mais Satish Kumar, médaillé de bronze aux Jeux asiatiques (91 kg), s'est incliné devant la compétition après avoir perdu son premier match face au Mahammadrasul Majidov, champion du monde double à deux reprises, 5-0.

L’Indien était légèrement sous le mauvais temps avant le combat d’aujourd’hui, ayant souffert d’une fièvre virale avant de venir ici.

Kavinder a été le premier à remporter le ring pour le pays, qui a connu toute sa lutte en soirée pour la deuxième journée consécutive.

Le quart de finale des Championnats Asiatiques a débuté de manière plutôt prudente et a passé les trois premières minutes à se mesurer à son adversaire. Cependant, l'approche de Kavinder a permis à Baba de remporter des revers, ce qui lui conférait un avantage rapide.

Kavinder, cependant, s'est rapidement rétabli et est devenu l'agresseur au deuxième tour. Ses crochets droits se connectaient assez bien et perturbaient le rythme de Baba. Kavinder a encore augmenté la barre dans les trois dernières minutes pour obtenir le soutien décisif des juges en sa faveur.

Kavinder affrontera ensuite l'Algérien, troisième tête de série, Mohamed Flissi. Flissi est deux fois médaillée aux Championnats du monde. Elle a décroché une médaille d'argent en 2013, suivie d'une médaille de bronze dans l'édition 2015.

Manoj a été le prochain joueur et, contrairement à Kavinder, il a tout donné lors des deux premiers tours. L’ancien médaillé d’or des Jeux du Commonwealth, âgé de 31 ans, faisait partie de ses éléments dès le départ et a utilisé son influence à bon escient contre Belous.

Le Moldave hésitant avait peu ou pas de réponse à donner lors des deux premiers tours et avait recours à des balançoires sauvages contre l’Indien. Cependant, la rafale a fatigué Manoj au dernier tour et Besoul a tenté de prendre l'avantage à ce stade.

Cependant, Manoj avait déjà fait le travail pour s'assurer que le verdict final lui soit favorable.

"Manoj et Kavinder ont eu des combats difficiles d'une manière très différente. Mais ils savaient manœuvrer et c'est ce qu'ils ont fait", a déclaré l'entraîneur suédois Santiago Nieva au PTI après les deux combats.

"Les résultats ont été bons jusqu'à présent mais il reste un long chemin à parcourir", a-t-il ajouté.

Le quatrième tête de série, le vénézuélien Gabriel Maestre Perez, attend Manoj au deuxième tour. Perez avait remporté une médaille de bronze aux Championnats du monde de 2013 et il est également médaillé d'or aux Jeux panaméricains.

Satish a disputé le dernier match d’hier et, même s’il s’est bien expliqué, les juges ont statué en faveur de son rival, mieux décoré.

(Cette histoire n'a pas été modifiée par le personnel de NDTV et est générée automatiquement à partir d'un flux syndiqué.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest