Adidas met fin au parrainage de l'IAAF souillée au dopage

L'accord de partenariat entre Adidas et l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF), d'une durée de onze ans, devait durer jusqu'en 2019.

L'entente aurait coûté des dizaines de millions de dollars à l'IAAF.

Adidas s'est désisté à la suite d'un scandale de corruption selon lequel l'ancien président de l'IAAF, Lamine Diack, et d'autres hauts responsables ont été impliqués dans des actes de corruption pour empêcher les athlètes russes de passer inaperçus. La Russie est à son tour suspendue de l'athlétisme international.

Il a été annoncé pour la première fois en janvier qu'Adidas souhaitait se soustraire à son contrat d'athlétisme. Mais le président de l'IAAF, Sebastian Coe, s'est battu pour convaincre le géant allemand de changer d'avis.

Un porte-parole d'Adidas a déclaré: "Les deux parties ont décidé d'un commun accord de mettre fin à leur partenariat fin 2016.

"Nous souhaitons remercier l'IAAF pour sa coopération fructueuse et professionnelle et lui souhaitons le meilleur pour l'avenir."

L'organisme mondial d'athlétisme a déclaré "remercier Adidas pour son soutien de longue date en matière d'athlétisme et son partenariat étroit avec l'IAAF".

"Alors que nos relations commerciales se terminent fin 2016, l'IAAF est ravie qu'Adidas reste attaché à l'athlétisme."

L'IAAF a ajouté qu'elle "ferait prochainement l'annonce d'un nouveau partenaire officiel de l'IAAF dans la même catégorie".

Certains médias ont déclaré que le géant américain de l'équipement, Nike, était prêt à se présenter en tant que nouveau sponsor.

Nestlé a mis fin à son accord de parrainage d'athlétisme pour enfants avec l'IAAF en février en raison de la "publicité négative" entourant l'organisme mondial.

"Nous pensons que cela pourrait nuire à notre réputation et à notre image. Nous allons donc mettre fin à notre accord existant avec l'IAAF, établi en 2012", a déclaré Nestlé à l'époque.

Diack est actuellement en résidence surveillée en France et fait face à des accusations de corruption. Son fils, Papa Missata Diack, ancien consultant en marketing de l'IAAF, est au Sénégal et est également recherché par les autorités françaises pour avoir accepté des pots-de-vin en provenance de Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest