Adam Peaty établit un nouveau record du monde au 50m brasse

Adam Peaty, de Grande-Bretagne, a établi un nouveau record du monde de 26,62 secondes au 50m brasse aux Championnats d'Europe avant de révéler qu'il détestait nager lorsqu'il était enfant.

Le joueur de 19 ans a battu le record du monde de Cameron van der Burgh aux Championnats du monde 2009 de 0,05 seconde, alors que l’époque des supersuits augmentant les performances atteignait son apogée.

On est loin du petit garçon qui avait tellement peur de l’eau qu’il n’irait pas dans le bain ou la douche.

Quant à la natation, il a admis: "J'ai détesté la piscine."

Il a surmonté ses peurs et les dernières semaines ont été un conte de fées – bien que bien mérité – pour l'Anglais qui a remporté deux médailles d'or et une médaille d'argent aux Jeux du Commonwealth à Glasgow.

Son entraîneur, Mel Marshall, vainqueur des médailles du monde, d'Europe et du Commonwealth, lui a accordé quatre jours de repos après ses efforts en Écosse.

Mais Peaty lui envoya un texto lui demandant s'il pourrait reprendre l'entraînement plus tôt afin de se préparer aux Européens.

Il est venu à Berlin où il a remporté le 100m brasse et faisait partie de l'équipe de relais mixte quatre en Grande-Bretagne qui a établi un nouveau record du monde vendredi soir.

Son record du monde est entré dans la deuxième demi-finale, provoquant un regard d'incrédulité de l'adolescent assis sur la corde de la voie qui clignait des yeux alors qu'il absorbait les informations sur le tableau de bord.

Cependant, il sait qu'il a encore du pain sur la planche samedi avec la finale à venir.

Il a déclaré: "Je me sens absolument incroyable. J'ai dû regarder ce tableau de bord environ cinq fois avant de savoir que je l'avais brisé.

"Je n'ai pas de mots pour ça. Je n'ai jamais battu un record du monde, donc je ne sais pas ce que ça fait."

Le record de Peaty a éclipsé le reste de la soirée, ce qui a permis des courses de qualité.

– Manaudou sous 48 secondes –

Florent Manaudou est devenu le premier Européen à franchir la barre des 48 secondes en remportant le 100m nage libre, son troisième titre de la compétition.

Manaudou a mené le doublé français avec son coéquipier marseillais Fabien Gilot avec l'Italien Luca Leonardi en troisième position.

Le Français a été le plus rapide en finale et il a mené de bout en bout le touché au touché en 47,98, seul troisième en moins de 48 secondes en 2014, Gilot terminant en 48,36, avec une avance de 0,02 seconde sur Leonardi.

Seuls les champions du monde James Magnussen et le médaillé d'argent du Commonwealth Cameron McEvoy – tous deux australiens – avaient plongé sous la barre des 48 secondes cette année avant vendredi.

Jeanette Ottesen a contrarié les espoirs de Sarah Sjostrom de remporter un troisième titre individuel en tenant tête à la Suédoise au 100m papillon.

Sjostrom avait déjà remporté le 50 m papillon et le 100 m nage libre ainsi que le relais argent et or.

La Danoise, cependant, était trop forte, elle s'est inscrite dans la course dès le premier coup et elle n'était pas d'humeur à la laisser partir, évitant ainsi Sjostrom dans un record du championnat de 56,51.

Rikke Moeller Pedersen a complété le doublé en brasse en ajoutant le 200 m au titre du 100 m qu'elle a remporté mercredi.

La Danoise était la favorite avant la finale et elle était de 0,06 sec sous le record du monde au dernier virage avant de se fatiguer dans les derniers mètres, son temps de 2 min 19,84 s en record de championnat et de 0,73 sec de son propre record des championnats du monde. l'année dernière.

La Grande-Bretagne Molly Renshaw a détruit le record britannique pour la deuxième place en 2min 23.82 secondes avec Jessica Vall Montero.

Gregorio Paltrinieri a confirmé sa place dans l'élite de la nage à distance après avoir remporté son deuxième titre de la semaine avec une victoire au 800 m nage libre.

Paltrinieri s'était propulsé dans les échelons supérieurs avec une victoire au 1500m nage libre mercredi.

Vendredi, il a remporté le 800m avec un record de championnat de 7min en 44.98 secondes, soit 3.51s de moins que Pal Joensen des îles Féroé avec son compatriote Gabriele Detti décrochant sa deuxième médaille de bronze de la semaine.

L'Italie a remporté le relais mixte 4×100 libre dans un record européen de 3: 25,02 dans une épreuve qui n'a été lancée qu'en 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest