8 autres boxeurs testés positifs, le nombre de Covid-19 augmente sur le site mais le camp national se poursuit

Il y a eu une augmentation des cas de Covid-19 dans le NIS, Patiala.© AFP

Huit autres boxeurs ont été testés positifs pour COVID-19 dans le camp national des hommes en cours à NIS, Patiala jeudi, portant le nombre total de cas à 26, mais toutes les personnes infectées se plaignent de « symptômes relativement bénins ». Après que 18 campeurs, 12 boxeurs et six membres du personnel de soutien soient revenus positifs pour le virus mercredi, huit autres ont été ajoutés au décompte après une nouvelle série de tests. Le nombre total de boxeurs infectés s’élève désormais à 20. « Deux boxeurs principaux Sumit et Rohit Mor et six de leurs partenaires d’entraînement ont été testés positifs. Le camp se poursuit et toutes les personnes infectées sont isolées avec des symptômes pour la plupart bénins, cela ne ressemble en rien au deuxième vague », a déclaré à PTI une source du camp national.

Parmi le personnel de soutien infecté se trouvent l’entraîneur-chef Narender Rana et le coordinateur des entraîneurs CA Kuttappa ainsi que l’entraîneur adjoint Suranjoy Singh.

Le camp mettra également en vedette les Olympiens de Tokyo Amit Panghal, Vikas Krishan, Manish Kaushik, Ashish Chaudhary et Satish Kumar dans quelques jours après que leurs noms ont été approuvés par la Fédération indienne de boxe.

Les cinq avaient été exclus plus tôt pour ne pas avoir participé aux championnats nationaux.

Il reste à voir si l’épidémie actuelle affecte leur calendrier.

« Je ne pense pas que le camp sera affecté, nous avons environ 20 cas dans la deuxième vague et les procédures se sont poursuivies avec les personnes infectées de manière isolée. Les symptômes ressentis à ce moment-là étaient pires », a déclaré la source.

Promu

« En ce moment, il y a juste un peu de rhume. La fièvre a duré un jour environ, mais la plupart des cas positifs sont complètement asymptomatiques. Un gars est parti dans son véhicule privé alors qu’il développait un problème de dos », a-t-il ajouté.

Les camps de boxe ont été interrompus pendant la deuxième vague de la pandémie pendant une brève période, mais ont repris après la disparition des infections.

Sujets mentionnés dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest